L'élection partielle de Villeneuve sur Lot, vous en avez entendu parlé jusqu'à plus soif. Avant, pendant et après ! Le discrédit du PS et l'UMP, l'absence de résultat du Front de gauche, et surtout, surtout, la percée du FN, ça vous en avez entendu parlé. L'irrésistible montée du Front National dont l'élection de Villeneuve sur Lot serait censée être le symbôle.

Pourtant, des élections partielles, il s'en passe tous les mois, même plusieurs par mois, et elles n'ont pas le retentissement médiatique de celle de la sous-préfecture du Lot et Garonne. C'est le cas par exemple de l'élection de la cantonale partielle de Mantes la Jolie dans les Yvelines.

Et que constate-t-on à Mantes la Jolie ? D'abord, que l'abstention bat là aussi des records, ensuite que la droite se maintient à un niveau élevé par rapport à l'élection précédente de 2009 (mais avec deux candidats cette fois-ci), puis que le candidat Front de gauche ne progresse tandis que celui du PS est en régression de 5 points. Cela ressemble pour l'instant fort à ce qui s'est passé à Villeneuve sur Lot, à ceci prés que la chute du PS est maintue à 5 %, et non pas 20 %, ce qui permet à la candidate PS de se maintenir au second tour.

Et le candidat  FN ? Il réalise le score de 11.60 %, ce qui est certes beaucoup trop, mais qui est loin, très loin des scores de Beauvais et de Villeneuve sur Lot, et qui est quand même un peu faiblard quand on annonce un peu partout qu'une vague brune est en train de déferler sur le pays. Certes, il est en progression de 5 points par rapport à 2009, mais là encore, il faut relativiser, puisque 2009 correspond à une période où à la suite de l'élection présidentielle de 2007, le FN, toujours dirigé par Jean-Marie Le Pen à l'époque était au creux de la vague.

Comment expliquer alors ce résultat en retrait du candidat FN ? J'y vois une raison simple : il n'a jamais été question dans les médias nationaux de l'élection de Mantes la Jolie. A aucun moment le candidat FN n'a été présenté comme l'alternative au PS et à l'UMP par les médias, comme ce fut le cas à Villeneuve sur Lot. Et le résultat est clair, quand le FN n'est pas une alternative médiatique, il ne l'est pas non plus électoralement.

Ceci est une preuve de plus que le FN n'est rien donc qu'une construction médiatique.

 

PS : pour en savoir plus, voici les résultats de la partielle de 2013, et ceux de celle de 2009.