Il faut que cela rentre définitivement dans vos crânes : la division de la droite, le manque de crédibilité de celle-ci, et surtout l'échec patent de politique économique et sociale du gouvernement socialiste, tout cela ne peut que profiter au Front National, qui bénéficie donc d'une véritable dynamique sur leterrain. Vous êtes dubitatifs ? Vous avez du mal à croire cette vérité qu'on vous assène du soir au matin dans tous les journaux télévisés et radiophoniques, dans la plupart des quotidiens nationaux ? Qu'à cela ne tienne, on va donc vous pondre des sondages qui prouvent cette vérité.

Voici donc plein d'à propos un sondage réalisé par l'IFOP sur l'élection législative partielle de Villeneuve sur Lot. L'objectif affiché, nous dit-on, était surtout de savoir si une éventuelle candidature Cahuzac aurait un impact sur le résultat. Il s'avérerait que oui, puisque dans pareil cas, si Jérôme Cahuzac, candidat pourtant sortant, ne réaliserait que 11 %, cela serait suffisant pour empêcher le candidat officiel du PS d'être au second tour, laissant ainsi la place aux postulants FN et UMP. Ainsi voilà donc ce que l'on veut que reteniez surtout : le seul bénéficiaire de la période trouble actuelle serait donc le FN qui progresserait d'environ 7 à 8 point par rapport au mois de juin 2012.

Mais quid du score de la candidate Front de gauche, pourriez-vous être tenté de me répondre ? Ne profite-t-elle donc pas elle aussi du climat de défiance actuel envers les politiques. Eh bien, vous ne le saurez pas ! En effet, si tous les médias se sont précipités sur l'info, et ce avant même que le sondage ne soit officialisé, aucun, absolument aucun n'a cru bon de nous communiquer le score attribué à la candidate Front de gauche. De même qu'aucun n'a cru bon de rappeler que cette enquête n'avait été effectuée que sur seulement 602 personnes, alors même qu'il est admis qu'en dessous du seuil de 1000 personnes, il est admis qu'une enquête sondagière ne peut-être considérée comme pertinente.

Surtout, trouble supplèmentaire, un second sondage est rendu public quelques jours plus tard. Curieusement, celui-ci a été beaucoup moins relayé. Nouvelle curiosité les résultats sont tout à fait différents. Cette fois-ci, avec 20 %, Jérôme Cahuzac serait dans la possiblité de se maintenir devant le candidat socialiste (18 %) et dérrière le candidat UMP (23 %), en recul de 3 points dans cette enquête. Le candidat frontiste ? Crédité de 16 % il ne progresserait pas par rapport à l'année dernière. Seulement, et c'est important, cette fois-ci nous avons le score de la candidate Front de gauche qui ferait 12 %, soit une progression de presque 9 % !

Cela revient donc à dire que la dynamique de terrain se trouve non plus à la droite de l'UMP, mais à la gauche du PS ! De plus, même si le score Front de gauche n'est pas communiqué dans la première enquête, compte tenu du score des autres candidats et du peu de candidatures qu'il y a généralement dans les primaires, on peut donc estimé que le Front de gauche oscille entre 8 et 10 %. Autrement dit, là aussi une progression notable.

Pourtant, ce fait là est indéniable, mais il est passé sous silence. On préfère communiquer à outrance sur le sketch de la candidature Cahuzac, qui ne peut que créer du rejet de la politique, et donc de l'abstention et du vote FN, ou encore sur la progression dudit FN. C'est bien une preuve supplèmentaire que la soi-disante poussée du FN est instrumentalisée par les médias.