C'est un fait, les attaques contre Jean-Luc Mélenchon et contre le Front de gauche sont de plus en plus virulentes. Et elles concernent tout le système. Les politiques évidemment qui du FN à l'UMP n'ont pas de mots assez durs, de caricatures assez fortes, même si ce n'est rien par rapport au PS qui (est-ce le début d'une panique) se permet tous les amalgames, allant même jusqu'à traiter Jean-Luc Mélenchon d'antisémite. Mais ils ne sont pas les seuls. Désormais, c'est tout le monde médiatique bien-pensant qui est passé à la vitesse supérieure. L'objectif ? Assimiler en un seul et même paquet FN et Front de gauche, le but étant ainsi de décrédibiliser le second jugé dangereux pour le monde capitaliste, tout en dédiabolisant le premier qui ne présente auun danger pour les partis qui se partagent le pouvoir, surtout dans un système électoral à deux tours comme le notre. Sur ce sujet, je vous conseille la lecture de l'excellent article de Jack Dion sur le site de Marianne.

Des accusations, des mensonges, des insultes, des attaques, Jean-Luc Mélenchon et plus largement le Front de Gauche, en font l'objet tous les jours, et curieusement beaucoup plus que Mme Le Pen. Mais la dernière en date vaut son pesant de cacahuète. Elle est le fait de Jean-Louis Borloo. un centriste ! Bien à droite certes comme tous les centristes, mais qui n'a rien d'un foudre de guerre. Et bien, à l'UDI aussi on panique, et commence à raconter n'importe quoi. Selon lui, le Front de gauche voudrait profiter de la manifestation du 5 mai pour marcher sur l'Elysée, en partant de l'avenue de la Grande Armée. Il va même jusqu'à suggérer que certains pourraient aller jusqu'à l'Elysée ! Quand on vous parle de tentative de décrédibilisation du Front de gauche, en voila une belle preuve.

Le brave Jean-Louis Borloo doit fréquenter trop assidûment Mme Boutin parce qu'il confond visiblement avec les excités de la "manif pour tous" ! Surtout, il est sacrément bien renseigner, puisque le parcours n'est pas encore décider, que personne ne le connaît, même si chacun pense que ce sera un traditionnel République / Nation en passant par Bastille.

Bref, le simple fait que les attaques se multiplient prouve que le Front de Gauche devient crédible. D'ailleurs comme le dit le slogan politique : au début on nous ignore, ensuite on nous attaque, à la fin on gagne !

Donc restons calme, laissons-les s'exciter !