Nous sommes nombreux à soutenir que le Front National et sa présidente sont les alliés du système. Que celui-ci se sert du FN, et plus largement de l'extrême-droite un peu partout en Europe, pour continuer à perdurer. Nous le disons haut et fort, mais difficile de convaincre ou d'apporter des preuves manifestes de ces affirmations. Merci donc à Mr Cohen, journaliste de la matinale de France Inter, de nous en avoir offert une fantastique démonstration.

La semaine dernière, les invités de la matinale mardi et mercredi matin furent successivement Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. A quelle incroyablement différence de traitement avons-nous assisté ! Quand Jean-Luc Mélenchon a été attaqué d'emblée et assez agressivemet sur ses propos envers Pierre Moscovici, Mme Le Pen elle est accueillie sur un ton suave par une remarque sur les récents succès du FN. Quand le leader du Parti de gauche n'a pu à aucun moment parler de politique générale et développer ses arguments et positions, sur le chômage, Chypre, ou encore les retraites, Mme Le Pen elle, a eu tout loisir de le faire. Plus que de l'anecdotique, cet épisode démontre parfaitement que la fameuse dédiabolisation du FN n'est qu'une construction médiatique.

Je conseille vivement la lecture de cet article de Médiapart qui analyse finement les deux interviews et les compare.

Enfin, pour mieux se faire une idée, une petite vidéo :