François Hollande est malmené dans l'opinion, sa politique est mal comprise, illisible, contestée, il était donc sommé par les médiacrates qui font la pluie et le beau temps de venir s'expliquer devant les Français, de les rassurer. Il s'est donc exécuté !

Soyons honnêtes, il a plutot été convaincant. Déterminé, combattif, il a montré qu'il y avait un chef aux commandes du bâteau France, et qu'il était ce chef. Il a rappelé qu'il avait un cap, dit quel était ce cap, et après sa prestation de ce soir, on peut en être convaincu, il réussira à nous y mener à ce cap !

Pourtant, pourtant, il y a juste un petit problème : c'est pas le bon cap !

François ! Fait demi-tour, tu t'es gourré de route ! on le vouit bien que tu es convaincu, que tu es sincère, mais c'est pas le bon chemin ! Ta rigueur, ton austérité (parce que c'est bien de cela qu'il s'agit, appelons un chat un chat), elles ne mênent à rien, si ce n'est à toujours plus de souffrance. Tu l'as dit toi-même, François, tu ne pensais pas que la crise serait aussi longue! Mais si elle dure cette crise, c'est parce que les politiques menées jusqu'ici ne sont pas bonnes, et toi, tu les accentues. fais gaffe, François, si dans un an tu reviens pour nous dire que cette crise est incroyablement plus longue que tu ne le croyais, plus personne ne te croiras.

C'est pourtant vrai qu'il est sympathique, ce président, on aimerait qu'il réussisse, parce qu'il est pas méchant au fond. Mais peut-être que c'est justement ça le problème, il est trop gentil pour affronter des problèmes qui demandent de la poigne.