Pendant qu'on vous abreuve à longueur de journaux télévisés d'images sur les intempéries météorologiques, ou de reportages sur la couleur de la fumée qui s'émane de la cheminée du Vatican, à Bruxelles, on ne chôme pas. Les technocrates européens sans aucune légitimité populaire continuent leur macabre entreprise qui vise à imposer de force le libéralisme économique à toute l'Europe.

Les parlementaires européens viennent de voter le two-pack, deux règlements qui visent à mettre sous contrôle les finances de tous les pays membres (pour mieux comprendre ce qu'il y a derrière toutes les nouvelles réglementations européennes, lire absolument ceci). Ainsi, ceux qui contreviendraient aux règles austèritaires que Mme Merckel impose à toute l'Europe, ceux se pourraient être mis sous tutelle. Autrement dit, sans mot dire, sans que cela ne fasse débat, la France, mais aussi tous les autres pays de l'Union, vient de perdre ce qui lui restait de souveraineté budgétaire, les derniers moyens qui pouvaient lui permettre d'uinstituer une politique de relance.

Désormais le libéralisme devient la règle d'airain, la seule possible dans cette Europe là. On ne vous en a pas parlé ? Comme c'est dommage ! Mais bon, il faut dire qu'il neige en hiver et qu'il y a un pape à remplacer !